Le moulin de la fosse

Contenu de la page : Le moulin de la fosse

Histoire du moulin de la Fosse

Situé au confluent de la rivière École et du ru des Fontaines au croisement avec la route départementale 50, le moulin de la Fosse est un lien d’attraction rurale plus que centenaire.

C’est par Philippe Gautier, père des propriétaires précédents, que nous avons connu son histoire. Des recherches ont permis de savoir que ce moulin existe au moins depuis 1369. Son existence est attestée par un texte réglementant l’utilisation de l’eau et l’entretien des berges. Nous sommes alors sous le règne de Charles V le Sage, en pleine guerre de cent ans. Depuis cette époque, se sont succédé les propriétaires dont plusieurs furent maires de Saint-Sauveur.

C’est par exemple, sous le mandat de Pierre Trenet, Maire en 1853, que fut construit le lavoir sur la rivière École. A la même époque, fut construit un bâtiment pour accueillir la mairie, une classe unique et le logement de fonction du maître d’école. Ce bâtiment rénové abrite aujourd’hui l’école primaire.

C’est en 1903 que Jules Gaudron, arrière grand-père de monsieur Pascal Gautier fit l’acquisition du moulin. Il fut maire de 1902 à 1919. On moulut le grain dans ce moulin jusqu’en 1908. La fin de l’activité coïncide avec l’industrialisation de la meunerie et l’activité des Grands Moulins de Corbeil. Le moulin de la Fosse est, dans cette vallée de l’École que tant de communes cherchent à préserver, un des rares qui possède encore une roue.

Quelques mètres en amont, on peut voir le lavoir de Saint-Sauveur restauré dans les années 80. Jusque dans les années 50, il fut constamment utilisé, l’eau courante n’ayant pas encore été installée dans la commune. Il servait pour les particuliers, mais aussi, autre lieu d’activités, pour le lavage du linge des habitants de la ville et notamment des parisiens qui savaient profiter également des produits de la ferme et des vins artisanaux qui ont depuis disparu. Le lavoir était un lieu de vie où les anciens du village se souviennent encore des rires des lavandières qui étaient aussi de dextres repasseuses.

Cet ensemble, le moulin et le lavoir, représente un intéressant vestige de l’ économie rurale, une richesse de notre patrimoine.

Un ensemble de 4 bâtiments - l’ habitation principale, le moulin, les dépendances et deux granges - représentant une surface globale 1200 m2, le tout sur un terrain de 21000 m2.

Portfolio

Dernière mise à jour de ces informations : 3 avril 2015